Étape 13 – de Santo Domingo à Belorado

bolerado_02Il est tard quand je prend la route. 7h30. En soirée, il y a eut une tempête de grêle qui a duré plusieurs heures. J’espère qu’aucun de mes amis n’a été pris là-dedans. Ce matin, la tempête continue, mais sans grêle. Ce sera ma première marche sous la pluie espagnole. Les deux bonnes nouvelles, c’est que j’suis bien équipé pour la pluie, et qu’il ne fera pas aussi chaud sur la route aujourd’hui.

santo_07Je passe par une série de villes presque fantôme. Les années et l’économie ont dûrement frappé cette région. Je m’arrête dans un « bar » à Viloria de Rioja, le lieu de naissance de Santo Domingo. C’est une maison privée où une petite dame octagénaire qui ne mesure pas plus de 4’6, se tient debout et à peine visible derrière un comptoir pour accueillir les pèlerins. Elle vend du gâteau et de la limonade. Les deux sont délicieux.

bolerado_01Je fais bonne route, et arrive à Belorado vers 13h. Moins de 6h pour traverser 26 km. La pluie (et une bonne nuit de repos) m’ont fait du bien. Je m’inscrit pour le souper collectif à mon auberge, me balade en ville. Je demeure étonné devant ces communautés qui ferment complètement boutique l’après-midi. Toutes les portes et les fenêtres sont barrées. Je croise deux Français qui cherchent un albergué, et deux vieux messieurs qui discutent de l’entretien des lieux du monastère.

That’s it, that’s all. À part ça, y a à peine un chat dans les rues. Je rentre faire une longue sieste.

santo_01

Laisser un commentaire

obligatoire