Vidéoclip – Une lettre de mon père

Éric Dubeau lance : Une lettre de mon père

Un vidéoclip intime, émouvant et révélateur de la réalité rurale

Ottawa, le 26 octobre 2016

Éric Dubeau lance aujourd’hui le vidéoclip d’Une lettre de mon père, une pièce à la fois personnelle, émouvante, et où transparait toute la réalité des communautés rurales en Ontario ou ailleurs au Canada.

Une Lettre de mon père, la chanson

Éric Dubeau nous amène à contempler le nouveau visage du village qui l’a vu naître.

À travers les yeux et la plume de son père, qui lui dépeint la réalité actuelle du lieu où il a grandi, on plonge dès les premiers mots dans l’intimité de l’auteur-compositeur-interprète. Entre un récit rempli d’authenticité et de nostalgie, et une mélodie qui évoque les souvenirs et bons moments vécus, on se laisse rapidement transporter par le refrain émouvant et la poésie du texte.

Dépeuplement des petites communautés

Villages qui se vident peu à peu, écoles qui ferment et paysages d’enfance qui disparaissent… C’est aussi toute la réalité de l’exode rural, qu’évoque le vidéoclip de la chanson Une lettre de mon père. Si le Canada était principalement rural il y a quelques décennies encore, beaucoup de communautés sont aujourd’hui confrontées à de véritables changements de décor.

Il y a bien sûr un aspect très personnel dans cette chanson, j’évoque les lieux où j’ai grandi et qui n’existent, aujourd’hui, que dans mes souvenirs d’enfance. Qu’on vienne de Perkinsfield, du grand Nord, d’un petit village du Manitoba ou de la Saskatchewan, c’est une réalité à laquelle on est souvent confronté quand on retourne chez soi”, confie Éric Dubeau.

La réalisation et le tournage du vidéoclip


Tourné à Perkinsfield, à la croisée des chemins du village où jouait l’artiste quand il était enfant et sur les rives la Baie où il a appris à nager, le vidéoclip dresse un portrait où l’authenticité et la simplicité des plans mettent en lumière le récit et absorbent le spectateur. On ressent aisément la sensibilité et la nostalgie qui se dégagent de la pièce musicale. À travers le rythme des images, Raphaëlle Mercier, à la réalisation, porte un regard aussi poétique que les mots choisis par l’auteur-compositeur-interprète.

Une lettre de mon père sur Youtube, sur Viméo

Éric Dubeau sera en spectacle à Sudbury le samedi 29 octobre, au Collège Boréal, à Sudbury.

www.ericdubeau.com

-30-

Relations de presse – Pour toute demande d’entrevues

36 Mille

Mathilde Hountchégnon

mathilde@lyrissiste.com

+1 (613) 816-4202

Laisser un commentaire

obligatoire